Mutti, Claudio

Claudio Mutti, docteur en philologie finno-ougrienne de l’Université de Bologne. Enseignant d’université privé de chaire pour raison politique, il a mené l’essentiel de ses recherches sur l’aire carpato-danubienne sur les plans historique, ethnographique et culturel. Représentant notable de l’Ecole traditionaliste en Europe, il dirige les Editions all’Insegna del Veltro.

Il commence à militer politiquement au début des années 1960, alors qu’il n’a que quatorze ans. Il adhère à l’organisation de jeunesse du MSI, Giovane Italia.

Il devient ensuite un des premiers militants de la branche italienne de Jeune Europe, organisation dirigée par le Belge Jean Thiriart. Mutti, qui a rencontré Thiriart à Parme en 1964, est rédacteur en chef, de 1966 à 1970, de La Nazione Europea, la revue mensuelle de la branche italienne de Jeune Europe.

Dès la dissolution de Jeune Europe, en 1969, il rejoint l’organisation  Lotta di Popolo, fondée la même année. Il crée, au début des années 1970, les Amitiés italo-libyennes avec Claudio Orsi. Celui-ci est, lui aussi, un ancien membre de Jeune Europe, neveu de Italo Balbo, et devenu maoïste : il est le fondateur des Centres d’études et d’application de la pensée Mao Zedong, ainsi que de l’association Italie-Chine.

En 1978, il commence à collaborer à la revue francophone d’orientation évolienne Totalité. Il signe certains de ses articles sous les pseudonymes de Feirefiz et d’Occhiali.

Il fonde en 1978 sa propre maison d’édition, All’Insegna del Veltro, dont le siège est à Parme. Il y publie les études qu’il a consacrées lui-même à Mircea Eliade, Emil Cioran, Friedrich Nietzsche, René Guénon, Julius Evola, Werner Sombart et des auteurs français traduits par lui-même, comme Jean de la Fontaine ou Drieu La Rochelle.

Il y publie aussi de nombreux ouvrages traitant d’ésotérisme, du symbolisme traditionnel, de science des religions, des traductions des philosophes de la Grèce antique, des travaux d’histoire médiévale et contemporaine. Dans son catalogue, on trouve aussi des rééditions d’auteurs comme Julius Evola, Corneliu Zelea Codreanu, Johann von Leers, René Guénon, Frithjof Schuon, Henry Corbin, Béla Hamvas, Werner Sombart, Drieu La Rochelle, Robert Brasillach, Karl Haushofer, Savitri Devi, Robert Faurisson.

Il y édite encore des œuvres de nationalistes arabes, comme Gamal Abdel Nasser, Muhammar El Kadhafi et Michel Aflaq, des auteurs islamiques, comme l’ayatollah Rouhollah Khomeini et le philosophe Gejdar Djemal, et des marxistes dissidents, comme Costanzo Preve et Guennadi Ziouganov.

Il est devenu en 2011 le rédacteur en chef et l’éditeur de la revue de géopolitique Eurasia.

Le(s) Livre(s) de l’Auteur ››


Partager

Consulter aussi

Benoist (de), Alain

Depuis plus de trente ans, Alain de Benoist poursuit méthodiquement un travail d’analyse et de …